Comparaison des modèles ECMWF (Européen), UKMO ( Anglais), GFS ( américain) à 144h de l’échéance.

 

 

 

Carte de GFS à 144h

 

Comme prévu, la tempête a fait quelques ravages sur l’ouest de la France et plus particulièrement en Bretagne mais sans dégâts matériels à priori. Une rafale de 128 Km/h a été enregistrée vers 13h à Ouassant en bretagne. Maintenant c’est au tour du sud-est de subir à nouveau de fortes pluies orageuses. Météo France a lancé un bulletin de vigilance de niveau 3 sur 4 valable jusqu’à jeudi après-midi 16h. (À lire ci-dessous).Voici maintenant le champs de pression prévu mardi prochain minuit par le modèle américain : Les centres d’actions ont légèrement bouger. Un anticyclone est toujours né sur l’atlantique tout en remontant vers l’Angleterre puis se diriger vers l’est. Un nouvel anticyclone pourrait naître sur l’atlantique. C’est lui qui faudra maintenant surveiller par la suite. Pas de véritable flux sur cette carte de GFS sur la France. Une certaine fraîcheur serait de mise pour ce début novembre mais plutôt normal pour la saison. Les gelées feront leur apparition dans le nord-est par nuit clair seulement. Revenons en arrière, le 5 novembre 1980, un flux de nord-est ramena de l’air glacial en provenance de russie. 15cm de neige était tombé sur le nord-ouest de la France par exemple. Ce froid était cette fois-ci exceptionnelle.

 

Vigilance de niveau 3 sur4 de météo France :

 

 

Centre Météorologique Interrégional
 
 
Bulletin régional de suivi d'Aix-en-Provence
Numéro :   2710SE01     Carte de référence : 27102004_16_01
Bulletin émis le mercredi 27 octobre 2004 à 15h26
 
Type d'événement : fortes précipitations et orages
 
 
1- Localisation et période : 
Lieux concernés par l'événement : Gard, Hérault, Lozère,
Bouches du Rhône, Vaucluse
 
Début d'événement : mercredi 27 octobre 2004 à 21h00
 
Fin  d'événement : vendredi 29 octobre 2004 à 00h00
 
 
2- Description : 
Situation actuelle :
 
Une nouvelle perturbation orageuse et pluvieuse active va concerner
notre région à partir de ce mercredi en soirée.
Des pluies faibles concernent actuellement les versants sud des
Cévennes.
 
Evolution prévue de l'événement :
 
Les pluies faibles dans un premier temps vont se généraliser sur
les départements du Gard, de la Lozère, sur l'est de l'Hérault et
dans la vallée du Rhône.
En milieu de nuit les pluies deviennent plus soutenues en prenant
un  caractère orageux. Dans la journée de demain jeudi, les pluies
orageuses se décalent vers la Provence intéressant les départements
du Var et des Alpes Maritimes.
 
La durée relativement longue de l'épisode associé au caractère
orageux conduit à des cumuls conséquents. D'autre part le vent de
sud à sud est assez fort à fort contrarie l'écoulement des eaux de
pluie vers la Méditerranée.
 
Sur le Gard, l'est de l'Hérault et la Lozère on attend des cumuls
de l'ordre de 60 à 80  mm en plaine ponctuellement 100 à 120 mm.
Sur le relief des Cévennes, on atteindra 150 à 180 voire
ponctuellement plus sur l'ensemble de  l'épisode.
Sur les Bouches du Rhône et le Vaucluse, les pluies sont de l'ordre
de 60 à 80 mm avec ponctuellement 100 à 120 sous des orages peu
mobiles.
 
 
 
3- Qualification de l'événement :
 
Evénement pluvio orageux actif donnant de forts cumuls à la fois
Par sa durée et par des intensité marquées sous orages.
 
 
4- Conséquences possibles :
 
- pour les fortes précipitations :
De fortes précipitations susceptibles d'affecter les activités
humaines sont attendues.
Des inondations importantes sont possibles dans les zones
habituellement inondables, sur l'ensemble des bassins hydrologiques
des  départements concernés.
Des cumuls importants de précipitation sur de courtes durées,
peuvent, localement, provoquer des crues inhabituelles de ruisseaux
Et fossés.
Risque de débordement des réseaux d'assainissement.
Les conditions de circulation routière peuvent être rendues
Difficiles sur l'ensemble du réseau secondaire et quelques
Perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires en
Dehors du réseau  'grandes lignes'.
Des coupures d'électricité peuvent se produire.
- pour les orages :
Violents orages susceptibles de provoquer localement des dégâts
Importants.
Des dégâts importants sont localement à craindre sur l'habitat
Léger et les installations provisoires.
Des inondations de caves et points bas peuvent se produire très
Rapidement.
Quelques départs de feux peuvent être enregistrés en forêt suite à
Des impacts de foudre non accompagnés de précipitations.
 
5- Conseils de comportement :
 
- pour les fortes précipitations :
Renseignez-vous avant d'entreprendre vos déplacements et soyez très
Prudents.
Respectez, en particulier, les déviations mises en place.
Ne vous engagez en aucun cas, à pied ou en voiture, sur une voie
Immergée.
Dans les zones habituellement inondables, mettez en sécurité vos
Biens susceptibles d'être endommagés et surveillez la montée des
Eaux.
- pour les orages :
A l'approche d'un orage, prenez les précautions d'usage pour mettre
à l'abri les objets sensibles au vent.
Ne vous abritez pas sous les arbres.
Evitez les promenades en forêts et les sorties en montagne.
Evitez d'utiliser le téléphone et les appareils électriques.
Signalez sans attendre les départs de feux dont vous pourriez être
Témoins.
 
 
Date et heure du prochain bulletin : mercredi 27 octobre 2004 à
22h30
 
 
Toutes les heures mentionnées sont des heures légales
 

 

 

 

 

 

 

Modèle ECMWF à 144h

 

 

Presque identique à GFS, le modèle européen voit un petit anticyclone sur la France, le flux serait légèrement orienté au sud-est. Le temps serait assez sec dans l’ensemble sur la France mais avec beaucoup de brouillard le matin. Les matinées risquent d’être bien froides. Les températures seraient proches des normales de saison en journée.

 

 

 

 

 

Modèle UKMO à 144h

 

 

Le modèle anglais est un peu plus différent par rapport aux autres modèles. Il voit un anticyclone centré sur l’Allemagne, nous ramenant un flux d’est sec et frais sur la France et plus humide en méditerranée. La aussi, les gelées pourraient faire leur apparition le matin.

 

 

 

Conclusion : Les modèles sont peu à peu en accord pour voir apparaître un petit blocage hivernal de saison pour un début novembre. A suivre de près les anticyclones, l’un près de la Russie et un autre qui se constituerait sur l’atlantique. Pour la semaine prochaine, le flux serait apparemment orienté à l’est, avec donc de l’air plus frais et sans doute les vraies premières gelées de la saison sur le nord de la France le matin. Le sud-est  devrait rester plus humide, avec une goutte froide qui serait centré sur le sud de l’Italie.

 

 

Information spécial : La douceur et la pluie vont donc rester d’actualité jusqu’à vendredi 29 octobre. Avec ce changement de temps pour le week-end prochain, l’hiver pourrait se rapprocher sur le nord de la France mais rien d’exceptionnelle, les températures baisseront sensiblement le week-end prochain avec un système d’averses. Des gelées seront possibles le matin des lundi. Par la suite, le blocage hivernal devrait donc se mettre en place mais je reste encore prudent du au positionnement des anticyclones. Le début du mois de novembre pourrait être assez frais, de saison même. Par la suite, les modèles divergent un peu plus après le 4 novembre. Peut-être un premier assaut de l’hiver sur l’Europe de l’ouest ?? Les modèles à long terme laisse toujours entrevoir un flux d’est nord-est froid et sec (blocage hivernal ?). Le diagramme de Paris et Strasbourg montre moins de divergence que ces jours derniers. Néanmoins, je resterai encore prudent sur la situation à venir. Le fameux GA pourrait nous quitter mais revenir au courant du mois de novembre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Un début de changement de temps est annoncé sur la ville de Moscou comme le montre le diagramme pour début novembre. La ligne blanche continue de descendre. Le premier coup de froid devrait intéresser la Russie aux alentours du 6 novembre malgré des situations un peu divergentes également. Voici la carte des masses d’air du 1er novembre 1962, le froid n’avait pas été du tout d’actualité en Russie le début du mois alors que l’Islande était plongé dans un froid intense grâce à l’anticyclone du groenlandais. Le froid n’ayant intervenu qu’à partir du 11 novembre 1962.

 

 

 

 

 

 

 

Suite des évènements en image vue par GFS (pression et masse d’air à 7 jours)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Point 18H: Gros nuages depuis ce matin sur Sophia, pluie pour le moins irrégulière, quantités très limitées. Et les orages semblent avoir sauté par dessus nos têtes vers le Piémont italien. Jeudi et les jours suivants, ce devrait être fort différent (voir carte pour Samedi dans le bulletin d'hier), d'autant que la prévis a l'air bien établie pour une fois. Bref, nous avons, semble-t-il eu un petit hors-d'oeuvre! Car la fin de la zone de temps couvert n'est plus bien loin selon les animations IR.

 

Par contre, bonne nouvelle pour les chercheurs... de champignon: l'humidité persistante, malgré la faible humidification des sols, a permis une jolie poussée de "baguettes de tambour" (nom italien de ces champignons), les premiers de l'automne par ici, toutefois assez peu développés, sans doute faute de ressources suffisantes en eau. Cela devrait bientôt changer!

 

 

Ça semble bien parti: situation perturbée en Méditerranée peut-être encore dans une semaine!

 

Ce matin, un flux pluvio-orageux de Sud nous a atteint en début de matinée. Le Met'Off prévoyait un petit tourbillon (au niveau de la mer) longeant en gros la côte. Du coup les animations infrarouges montrent le rétablissement du ciel clair qui se propage assez vite d'ouest en est pour l'instant (établissement habituel du Mistral à l'arrière du minimum de pression). A l'heure qu'il est (11H), Sophia est sous des éclaircies avec un ciel chargé par ailleurs et des cumulos massifs vers l'est par exemple. Dans l'ensemble, par ici, ce ne devrait pas être un méga arrosage sauf localement sous un cumulo...

 

A priori, des arrosages plus spectaculaires s'annoncent pour les jours suivants. Sans vouloir donner de calendriers, encore moins d'horaires, voici deux cartes. La première va faire frémir mon ami Philippe Carra: que pourrait-il se passer Jeudi après-midi vers Mandelieu? Il y a en tous cas du rouge avec BOLAM:

 

 

1.     

C'est sans commentaire, c'est du domaine du "bien possible" avec la circulation type GASC" caractérisée en altitude qui s'annonce pour plusieurs jours (voir carte prévue vers 5000m. pour le Samedi 30 Octobre dans le bulletin d'hier); ce n'est pas non plus certain, BOLAM aussi, bien que modèle régional à maille fine, se plante parfois totalement. Mais rentrez votre bois, débouchez vos gouttières... et, au dernier moment n'hésitez pas, au besoin, à REMETTRE DES DÉPLACEMENTS JAMAIS VRAIMENT INDISPENSABLES (sauf secours...).

 

Pour Samedi, le Met'Off voit un tourbillon bien placé et nettement plus vigoureux que celui de ce matin:

1.     

Là, c'est assez spectaculaire! Notez aussi (on ne peut montrer toutes les cartes) que ça soufflera très fort sur l'est de l'Atlantique de demain à Vendredi. Mais cette agitation ne devrait pas se propager très au nord ou à l'est sur l'hexagone. Il faut aussi signaler que Mercredi (demain) matin, pendant que nous serons en accalmie, c'est l'Ensemble du Portugal qui devrait être une NOUVELLE FOIS intensément arrosé. L'après-midi, ce sera le tour de la Sierra Nevada. Puis le Maroc ne sera pas oublié, alors qu'hier il a fait encore d'horribles 37 (pour brûler la végétation d'automne) sur la côte nord de l'Algérie.

Voici enfin le lien habituel pour suivre l'activité orageuse heure par heure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Activité solaire basse ! (Hiver froid ?)

 

 

 

Suivi de l’évolution de l’activité solaire chaque jour…

 

 

 

Soleil du 27 octobre 2004

 

 

La tache solaire 691 a un champ magnétique de "bêta gamma delta" cette énergie de ports pour les éruptions chromosphériques de Classe puissante. La grande tache solaire 687, en attendant, à un champ magnétique légèrement moins tordu qui pourrait lâcher les éruptions chromosphériques de M-classe. Crédit d'image: SOHO/midi

Malgré ces tâches solaires, l’activité solaire reste faible…

 

MONTRE D'CAurora: Il y a une chance de 5% des orages géomagnétiques de haute latitude ce soir -- un résultat des rafales solaires de vent buffeting la magnétosphère de la terre. Les observateurs de ciel en Alaska, au Canada et en Scandinavie devraient rester alertes pour des auroras.

 

ÉCLIPSE LUNAIRE: CE SOIR! Les observateurs de ciel sur six continents sont sur le point d'être témoin d'une éclipse lunaire totale. L'événement commence en Amériques le mercredi nuit, le 27 oct., à 9:14 P.m. EDT (6:14 P.m. PDT); et en Europe jeudi matin, le 28 oct., au GMT de 01:14. Observez la lune tourner le rouge comme il glisse par l'ombre de la terre!

 

 

 

 

Le coté lointain du soleil ( 25 octobre 2004)

 

Cette image olographe indique quelques petites taches solaires du côté lointain du crédit d'image du soleil: SOHO/mdi

 

 

 

 

Voici des comparaisons assez impressionnantes de l’activité du soleil de ces 4 dernières années ( octobre 2001,2002,2003,2004 dans le bon ordre des années)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On remarque que plus les années passent, plus l’activité du soleil diminue de son intensité : Quelque chose de étrange produit sur le soleil la semaine dernière: toutes les taches solaires ont disparu. C'est un signe, prévisionnistes de parole, que le minimum solaire venant plus tôt qu'est prévu -- probablement en 2006, suivi d'un nouveau maximum solaire en 2010.