Conclusion de ce mois de Décembre 2004 bientôt en ligne. Allons-nous vers un noël blanc et un mois de janvier froid et neigeux? à lire très vite les prévisions à 4 semaines établit par Franck…( prévisions saisonnière mise à jour ce week-end)

 

 

Comparaison des modèles ECMWF (Européen), UKMO (Anglais), GFS (américain) à 144h de l’échéance.

 

 

 

 

Carte de GFS à 144h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La 1ère quinzaine du mois de décembre a été déficitaire au niveau des températures surtout pour les maximales sur la moitié nord. Comme prévu, il a neigé sur l’est et le nord-est dimanche 19 décembre. Cette neige a tenu au sol par endroits pour donner une couche de 5cm notamment en Lorraine et Alsace. Le grand froid a ensuite déferlé sur la France. Comme le temps a été très humide le week-end, le verglas a été absolu un peu partout surtout au nord de la loire. Les températures ont dégringolé en de début de semaine avec :

-9,5° à Nancy en Meurthe-et-Moselle, -7,6° a Metz, -2,3° en région Parisienne le matin du 20

Le froid s’est accentué Mardi, avec des températures glaciales le matin, jusqu’à -11° à Mulhouse dans le haut rhin. Dans le même temps, une nouvelle perturbation par l’ouest est arrivée à pénétrer sous les hautes pressions. Comme les sols ont été bien froids, de la neige voire des pluies verglacantes ont été observées dans l’ouest ainsi qu’en région parisienne où la prudence était de rigueur. Dans l’est, le soleil a bien résister mais aucun dégel dans l’est et le nord-est.

Comme prévu, la journée de mercredi a été neigeuse dans le nord-est. La perturbation a été tout de même moins virulente que prévu. Elle a donné néanmoins des chutes de neige (1 à 3cm en lorraine) voire des pluies verglacantes en Bourgogne rendant la circulation très difficile. D’ailleurs, six accidents ont eu lieu cette nuit dans les départements de la Moselle et Meurthe-et-Moselle à cause du verglas sur les routes. Aujourd’hui jeudi, le redoux s’est maintenant bien généralisé à toute la France. Les températures sont passées au dessus des normales de saison et surtout dans sa partie ouest. Le temps est également bien humide en allant du sud-ouest au nord-est avec le reste de la perturbation. Le sud-est reste à l’écart avec encore du soleil tandis que dans l’ouest la grisaille reste tenace. Le vent de secteur ouest souffle sur les côtes. Demain vendredi, le temps sera aussi gris qu’aujourd’hui et parfois humide. Une nouvelle perturbation beaucoup plus activée abordera la Bretagne en fin de journée. Les températures seront douces. Le temps va commencer déjà à changer samedi. La perturbation de la veille continuera son chemin vers le sud et l’est. A l’arrière, c’est un ciel de traîne qui va s’installer avec des températures qui vont commencer à baisser par le nord-ouest. En soirée et dans la nuit de samedi à dimanche, avec la chute des températures, des averses de neige ne sont pas impossible. La journée de dimanche sera hivernal et très chaotique avec des averses de neige un peu partout. Cette neige pourrait tenir au sol dans sa partie est. Dans le même temps, une dépression va se creuser en méditerranée, renvoyant des retours d’est sur l’est et le sud-est du pays. Comme il fera froid, il pourrait s’agir de neige jusqu’en plaine. A surveiller de près…

Voici la carte des pressions à 500hpa et des masses d’airs prévues pour dimanche 12h:

 

 

 

On voit très bien ce flux de nord très rapide balayant la France et l’Espagne. Les -35° à  5000m descendent jusqu’au sud de l’Espagne, assez impressionnant. La ligne des -5° descend très bas. Les températures seront assez basses pour de la neige en plaine.

Voici la carte des températures prévues dimanche à 12h :

 

 

A nouveau une journée sans dégel à prévoir du Massif Central au nord-est. Beaucoup de gelée également sur l’Espagne. Attention aux averses de neige qui pourrait en surprendre plus d’un. Faudra être prudent sur les routes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici le champ de pression prévu par le modèle américain vendredi prochain à minuit :

 

 

 

 

 

 

 

Après le grand froid de ce début de semaine, le temps a commencé à changer hier. La pluie et la douceur font leur retour provisoirement car des samedi les températures vont commencer à baisser. L’hiver fait son retour en force. Des averses de neige sont à prévoir partout pour dimanche où il faudra être prudent. Le début de semaine prochain s’annonce froide et progressivement plus sèche. Quelques chutes de neige sont encore possibles le matin dans l’est. L’anticyclone des Açores va nous rendre une petite visite. Un redoux devrait avoir lieu avec cet anticyclone. Le froid résistera encore dans l’est mardi avec de possibles fortes gelées le matin. Sur les prévisions du modèle américain prévu mercredi à minuit, l’anticyclone serait la et centré sur l’Espagne. Le sud profitera d’un beau soleil tandis qu’au nord, de faibles passages perturbés arriveraient à passer, donner grisaille, humidité et douceur. Quelques flocons de neige ne sont pas à exclure sur le nord-est dans la nuit de mardi à mercredi. A suivre de près dans les prochaines prévisions…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 

 

 

 

 

 

Modèle ECMWF à 144h

 

Le modèle européen voit un peu près la même situation que le modèle américain, à savoir un flux d’ouest anticyclonique. Soleil au sud, grisaille et pluie au nord et grande douceur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modèle UKMO à 144h

 

 

 Même tendance pour le modèle anglais. A suivre…

 

 

 

 

 

Conclusion : Le froid a bien été au rendez-vous sur la France ce début de semaine juste avant les fêtes de noël. Les températures ont radicalement baissé pour se situer bien en dessous des normales de saison. Il a fait parfois jusqu’à -13° dans le nord-est, on est tout de même encore loin du record. A noter quelques flocons de neige dans l’ouest et le nord-ouest mardi matin. Ce type de temps hivernal aura duré 2 à 3 jours selon les régions. Le temps a commencé à changer hier mercredi avec le retour de la douceur et pluie par l’ouest, le froid et la neige ont résisté dans l’est. Le redoux s’est généralisé aujourd’hui. Finalement, la veillée de noël se passera sous la pluie mais de neige en montagne. A partir de samedi, le flux devrait commencer à basculer au nord-ouest. Les températures vont commencer à baisser. La perturbation de vendredi finira de traverser la France. A l’arrière, c’est le début d’un régime d’averse qui s’installera, avec un début de refroidissement. L’hiver fait son retour et des averses de neige sont possibles dans le nord dans la nuit de samedi à dimanche. Le temps sera très perturbé dimanche, avec des averses de neige un peu partout. Une dépression devrait en même temps se creuser en méditerranée et des retours d’est neigeux sont à craindre sur les régions de l’est et du sud-est. Le début de semaine prochaine s’annonce froid mais plus sec avec le retour de l’anticyclone des Açores ramenant pluie et douceur sur le nord. A suivre…

 

 

 

 

 

Information spécial : l’hiver météorologique est en marche et on peut déjà conclure que cette première quinzaine de décembre est froide dans le nord mais douce dans le sud et en montagne, avec cette grosse inversion des températures. Et ce mois de décembre plutôt froid semble se confirmer. En effet, depuis dimanche dernier, le froid redevient vif partout. A nouveau trois journées sans dégel dans le nord-est. D’une manière générale, les températures ont été glaciales partout, avec même quelques flocons de neige dans le nord-ouest mardi matin ce qui ne s’est plus vu depuis un moment pour un mois de décembre. Le froid a résisté dans l’est mercredi, avec de la neige et du verglas la nuit dernière sur les régions du nord-est. Météo France a levé la vigilance orange ce matin. Aujourd’hui jeudi, le redoux a pris le relais partout. Le temps quand a lui est perturbé du sud-ouest au nord-est avec quelques pluies. De part et d’autre de cette perturbation, la grisaille reste tenace dans l’ouest avec du vent sur les côtes tandis que le soleil résiste bien dans le sud-est grâce au Mistral et la Tramontane. Une nouvelle perturbation plus active va aborder la Bretagne vendredi en fin de journée pour traverser la France samedi. Un début de changement de temps s’opère par le nord-ouest, avec une traîne active et des températures qui vont commencer à baisser. Cette chute des températures va se généralisé dimanche sur toute la France, avec des averses de neige un peu partout. Une dépression va se creuser en méditerranée donnant des retour d’est sur la façade est. Comme il fera froid, cette neige pourrait tenir au sol. Le sud-est ne sera pas épargné. Ce temps agité devrait s’éloigner peu à peu en début de semaine prochaine, avec le retour de l’anticyclone et d’un temps temporairement plus sec sur le nord. Le temps sera encore humide dans le sud-est. Des mardi, l’anticyclone va se généraliser mais protéger sur le sud car au nord, une nouvelle perturbation pourrait déjà aborder la Bretagne mais de très faible acticité. La suite s’annonce douce sur la France, humide au nord et plu au sud. Un nouveau flux de nord est possible à partir du 29. Le nord-est pourrait voire passer le nouvel an sous la neige. A surveiller.

 A plus long terme et d’après les diagrammes aujourd’hui, la tendance est donc à la douceur pour le 28-29 puis une nouvelle chute du mercure par la suite. Cette situation a l’air assez fiable. Une vague de froid n’est pas impossible après le 5 janvier. A suivre de près….

 

 

 

 

Voici la carte des hauteurs de neige mesurée en centimètre : ( mise à jour à partir du 1er décembre)

 

 

La neige se généralise un peu partout

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Douceur pour les prochains jours. Une vague de froid est possible à plus long terme.

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite des évènements en image vue par GFS (pression et masse d’air à 7 jours)

 

 

 

 

 

 

Alerte giboulée revue à la baisse, dans l'ensemble, avec nouveau radoucissement par l'ouest dès Lundi 27. Semblent demeurer comme risques, entre autres.

1) Giboulées sur l'arrière-pays de la Manche, notamment A84 entre Ville dieu et Villers-Bocage (flancs au vent de NNW des collines normandes), à partir du 25 après-midi. N176 et N12 en Bretagne?

2) Nord et ouest du Massif Central, Pyrénées occidentales et piémont correspondant, à partir du 25 après-midi (partie sud-ouest) puis de la nuit du 25 au 26.

 

 

3) Régions "ceinturant" la perturbation méditerranéenne Dimanche, voire Lundi. En particulier de la Drôme aux Cévennes, et notamment l'A7, piège bien connu, peut-être aussi Clermont-Méditerranée via Millau... la région de Carcassonne...

4) Plus loin, tout ce qui est exposé N ou NW en Espagne dès Samedi après-midi. Madrid vu l'altitude... et l'Algérie, presque jusqu'en plaine. Là-bas, le risque tient aussi à la réactivation de l'instabilité par le survol de la mer tiède, combiné au fait que le vent vient de la mer (cas inverse de PACA en Mistral!).

 

Point observations matinée: A 10H un RARE -9 à Reykjavik qui annonce la couleur de la descente arctique prochaine. +10 à Lille, mais -1 à Venise et Milan. Plus aucune gelée en Allemagne ou Suisse... et -31 à Winnipeg!

Alerte aux giboulées pour ce week-end revue à la baisse dans l'ensemble, mais... voir en début de bulletin le texte en rouge.

 

1.     Deux jours de douceur avant la descente arctique de Samedi-Dimanche selon les régions. Il se confirme que son axe a glissé vers l'ouest: la Galice espagnole, puis progressivement les 3/4 de l'Espagne seront intéressées Samedi, presque toute l'Algérie Dimanche.

Sur l'hexagone, la Bretagne et la Normandie restent en première ligne pour l'arrivée Samedi après-midi, comme pour la fin dès Lundi matin (en gros).

 

1.     Un creusement en Méditerranée apparaît désormais quasi-certain dès Samedi soir. Comme toujours, sa position précise peut changer beaucoup de choses en ce qui concerne le temps sensible sur PACA. Neige possible sur les Alpes du Sud, pluies possibles ou instabilité sur la Côte d'Azur à partir de Samedi soir, le 26 pourrait être "maussade". Risques de neige en plaine le long de la ceinture périphérique du tourbillon méditerranéen, en gros le nord de PACA et les départements entourant PACA. Ne prenez pas l'A7 à la légère à partir de Samedi soir!

Mistral fort se levant vraisemblablement Dimanche, mais quasiment limité à l'ouest du Rhône.

 

AUCUN retour ultérieur de conditions hivernales n'est en vue à échéance tant soit peu prévisible: douceur de longue durée quasiment assurée partout après l'épisode froid de Samedi à Lundi ou Mardi.

 

  1. Ce matin, fin du nième épisode hivernal au nord-est (72 heures de répit pour Nancy). Du coup nous avons eu notre premier -1 de Décembre à Roquefort (comme le 10 Novembre). Et le givre resplendissait encore à 10H sous le soleil dans les parties basses des bois de Roquefort. La Côte d'Azur a toujours un train de retard sur le reste de l'hexagone! (Mai 68 y battait son plein quand je l'ai découverte le 2 Juillet 68; qu’on n'y voit pas une critique mais une constatation).

Il est difficile d'être trop précis sur le week-end. Ce qu'on peut dire en gros figure dans l'avertissement en rouge plus haut. Disons que, Dimanche, hormis l'ouest au début, puis le sud-est, la France sera plutôt dans la zone centrale du thalweg gigantesque qui s'allongera des Baléares au Spitzberg (carte du Centre Européen dans le bulletin d'hier ci-dessous). Sauf petit creusement dans l'air froid, cela ne favorisera pas les chutes de neige abondantes; mais un petit creusement reste possible: le Met'Off en voit un sur le Bassin parisien Dimanche matin: artefact du modèle ou non?!?! Ce qui apparaît quasiment certain maintenant par contre, c'est le creusement en Méditerranée Samedi soir ou tôt Dimanche (c'est rituel avec les descentes froides "in the lee of the Alps"). Voyez le champ de pression prévu par GFS au niveau de la mer Dimanche en fin de journée:

1.     

 

 

Comme toujours, la position précise dudit minimum (ici sur la Corse) constitue un casse-tête pour les modèles (tous diffèrent plus ou moins). Et les prévisionnistes. Il faut noter (GFS a été assez bon là-dessus ces derniers temps) la présence de systèmes nuageux épais autour de cette dépression, qui s'étendent jusqu'à l'arc en bleu clair limitant le fameux 528: le long de cet arc, de la neige est très possible en plaine ou à très basse altitude Dimanche et la nuit suivante... Comme sa position est loin d'être définitivement connue, songez à des reports de déplacements... (MF ne dit RIEN sur la partie publique de son site, sinon quelques flocons Dimanche soir sur Auvergne, Hautes Alpes, et le Perche; on en reparle la semaine prochaine!).

Sur cette carte, on notera aussi que le 528 a déjà quitté la pointe bretonne, alors que l'ensemble des Pyrénées et leurs piémonts (par effet orographique face au flux de Nord) risquent des chutes de neige. Tout comme l'Auvergne à laquelle MF reconnaît ce matin ce droit, contrairement au cas des Pyrénées (j'ai la carte sous les yeux, il est Jeudi midi!). Tout ce qui est exposé au nord en Espagne (sauf l'ouest déjà plus doux comme la Bretagne) et en Algérie peut s'attendre à de bonnes giboulées, neigeuses assez bas même en Algérie.

Je reviens un instant à Samedi après-midi:

 

1.     

Sur cette carte du modèle ROMA, on notera les T500 < -40degr.C sur 50% des îles britanniques. Tous les modèles sont d'accord à 2 degr.c près, et je vois de fortes giboulées neigeuses là-bas sur tout ce qui est exposé au nord. Que dit la parie publique du site du Met'Off?

 

1.      C'est pour le moins DISCRET comme avertissement (RIEN sur Samedi, ah! fric, quand tu nous tiens!). Ces messieurs de la finance britannique qui exigent des services publics rentables financièrement (alors qu'ils devraient être rentables au niveau de la vie de la nation...), ces messieurs ignorent-ils que telle famille qui pourrait Samedi âtre bloqué sur une autoroute des Midlands a tout intérêt à être avisée dès maintenant?

Sur la même carte on voit aussi le -32 atterrir en Galice et le -36 sur Morlaix et la Hague, d'où le risque assez évident de giboulées... (Sur la Hague, cela fait dans les 48 degr.C de chute de température avec une mer autour de 10/12 degr.C! et cela entre 0 et 5400m! sauf en air extrêmement SEC, c'est hautement instable).

A signaler (ECMWF) un risque de violente tempête en Centre Atlantique Mercredi prochain, sur Ecosse et mer du Nord Jeudi 30.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Prévisions météo anglaises pour l’hiver 2004-2005. sur la Grande-Bretagne : Un hiver 2004-2005 neigeux ?

 

Assaisonne des salutations

 

 

 Scène de Noël  
Nous voudrions souhaiter à tous nos lecteurs par Noël très heureuse et nouvelle année celui que le temps apporte. 2004 était une autre année de croissance et de succès pour TheWeatherOutlook et après 4 ans nous sommes maintenant une présence bien établie sur le marché BRITANNIQUE de prévisions de temps.
2004 points culminants de temps
L'année a commencé par bon nombre d'entre vous se demandant si l'hiver serait froid et neigeux. Notre espérance était pour plus modérément la saison que moyenne et c'est comment il s'est développé, bien qu'il y ait eu quelques chutes significatives de neige, le plus notamment en janvier où une tempête de neige de courte durée a été accompagnée de tonnerre et de foudre. Ceci a apporté des chutes de neige à Londres centrale pendant la deuxième année successive qui en soi était remarquable. La période entre la mi-février et mi-mars était également froide avec des parties du sud ayant encore des chutes de neige lourdes. Le ressort a apporté une suite de généralement au-dessus des températures moyennes et tous les yeux ont commencé à attendre avec intérêt l'été. Les espérances étaient hautes après que l'été de rupture de disque de 2003, mais malheureusement en dépit de lui étant considéré chaud, c'ait été également un été humide avec les orages répandus et des inondations. L'automne était généralement très silencieux, bien que mi-novembre ait apporté un plongeon froid notable du nord avec la neige étant enregistrée à une grande partie du R-U peut-être que l'événement de temps le plus passionnant a été sauvé pour la période de Noël cependant avec northerly un plongeon apportant des conditions neigeuses à une grande partie du R-U.
L’avenir…
Ainsi comment le temps se développera-t-il pendant 2005? Notre prévision d'hiver suggère que le temps froid se développant largement pendant la deuxième moitié de janvier et par beaucoup de février avec la neige devenant répandue parfois et ceci puisse jaillir mènent à un refroidisseur et à une combinaison plus humide de ressort.
Nous serons subsistance vous à jour comme les développements dévoilent vers ce qui pourrait descendre en tant qu'un de la plupart des événements de temps du sensationnel du R-U pendant beaucoup d'années.

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Activité solaire basse ! (Hiver froid ?)

 

 

 

Suivi de l’évolution de l’activité solaire chaque jour…

 

 

Soleil du 21 décembre 2004

 

 

La tache solaire 713 ne constitue pas une menace pour les éruptions chromosphériques fortes. Crédit: Howard Eskildsen d'Ocala, la Floride

 

NOTE: L'observatoire solaire et de Heliospheric (SOHO) est temporairement entré dans un trou de la serrure de télémétrie . Les soleils images de SOHO qui apparaissent normalement ici ne retourneront pas avant le 26 déc. quand SOHO sort le trou de la serrure.

 

L’activité solaire demeure basse en ce mois de décembre malgré une légère remontée en cette fin décembre ce qui expliquerait le phénomène tempétueux sur le nord de la France vendredi 17 décembre.

Ce mois pourrait être plus froid que la normale. Janvier et février devraient suivre le même rythme. Les dépressions atlantiques sont peu virulentes. Le vrai flux d’ouest risque d’être encore exclu au moins jusqu’en mars, avant une petite remontée solaire en avril.

 

 

MONTRE D'CAurora: Les prévisionnistes de NOAA estiment une chance de 5% (ou moins) des orages géomagnétiques pendant les nuits en avant. Ceci signifie que les auroras sont peu probables. Ce n'est aucune grande perte: la pleine lune en éliminerait probablement mais le plus lumineux des affichages.

 

 

 

LUNE DE NOËL: Une pleine lune spéciale, le plus petit de 2004, éclairera les nuits autour de Noël. Obtenez la pleine histoire de Science@NASA.

 

 

 

 

 

 

 

LE SOLEIL CACHÉ: les images de Blanc lumière du soleil indiquent notre étoile car l'oeil humain la verrait: un disque lumineux a pointillé avec des taches solaires. Mais il y a beaucoup plus au soleil que des rassemblements l'oeil. Soyez témoin de cette clignoter comparaison créée par Vern Rubin du Colorado le 21 déc.

 

 

La première armature montre le soleil de blanc lumière. La deuxième armature est le soleil de "H-alpha", photographié par un filtre accordé à la lueur rouge de l'hydrogène solaire. La vue d'H-alpha indique a flamme comme la proéminence augmentant au-dessus du membre du soleil, d'un long filament foncé et d'une frange colorée de disque du soleil -- le chromosphère solaire .

 

DE LUNE ÉTRANGE: Regardant à travers les eaux de la mer de Tyrrhenian le 21 déc., le photographe italien Riccardo Di Nasso a vu quelque chose de étrange arriver à la lune. Comme elle est descendue sous les vagues éloignées, son tourné rouge et tombé comme taffy chaud:

 

 

 

Le système optique atmosphérique Les expert Cowley explique: "quand la lune ou le soleil sont se levant et plaçant le regard dehors pour d'effets étranges. Ici la lune de trois quarts était miraged dans ce que Jules Verne a comparé dans un vase à Etruscan. La forme supérieure est la vraie lune -- le inférieur est une image inversée produite par les rayons de haut en bas de lune pliés en arrière vers le haut à la jonction entre une couche inférieure d'air chauffée par la mer et d'air froid ci-dessus."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le coté lointain du soleil (17 décembre 2004)

 

Cette image olographe n'indique aucune grande tache solaire du côté lointain du crédit d'image du soleil: SOHO/mdi

 

 

 

 

 

 

Voici des comparaisons assez impressionnantes de l’activité du soleil de ces 4 dernières années ( Décembre 2001,2002,2003,2004 dans le bon ordre des années)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On remarque que plus les années passent, plus l’activité du soleil diminue de son intensité : Quelque chose de étrange produit sur le soleil la semaine dernière: toutes les taches solaires ont disparu. C'est un signe, prévisionnistes de parole, que le minimum solaire venant plus tôt qu'est prévu -- probablement en 2006, suivi d'un nouveau maximum solaire en 2010.