Conclusion de ce mois de novembre 2004 en ligne ( à lire plus bas). Allons-nous vers un mois de décembre froid et un noël blanc ? à lire très vite les prévisions à 4 semaines établit par Franck…( prévisions saisonnière mise à jour ce week-end)

 

 

Comparaison des modèles ECMWF (Européen), UKMO (Anglais), GFS (américain) à 144h de l’échéance.

 

 

 

 

Carte de GFS à 144h

 

 

 

 

Nous approchons de la fin de ce mois de novembre et on peut d’or et déjà dire que le froid a dominé sur une bonne partie de l’europe. L’est de la France est concerné alors que la douceur s’est plus maintenue sur l’ouest, le sud de l’Espagne et la Grande-Bretagne. Cela étant dit, ce froid n’est pas été exceptionnel. La Russie a connu une 1ère quinzaine bien douce et la 2e certes nettement plus froide. Le flux dominant de ce mois de novembre a été souvent orienté au nord. A noter quelques chutes de neige sur le nord-est de la France. Il a bien neigé plus sur l’Europe centrale et en Allemagne. En France, ce mois de novembre a été sec. Sur la plupart des régions, il y a un déficit assez conséquent. Les conditions anticycloniques auront régnés tout le mois avec une pression parfois avec plus 1035hpa. Malgré ces conditions anticycloniques, le soleil n’a pas été souvent au rendez-vous du à l’humidité et ses nuages bas bloqué dans les basses couches. L’ensoleillement a été par conséquent bien déficitaire surtout sur le nord-est. Les brouillards ont été nombreux et fréquents. C’est le mois le plus sec juste après novembre 1995. En ce qui concerne les prévisions saisonnières établit pour ce mois de novembre 2004 : le froid a bien été vu à l’avance mais coté pluviométrie, l’erreur a été assez sévère, avec un temps le plus souvent sec sur une grande partie du territoire.

 

 

 

Des qu’une vague de froid sera proche de la France, une info spécial sera admit ici même avec explication et cartes.

 

 

 

Le premier week-end de ce mois de décembre a été bien sec sur les régions méridionales mais très peu de soleil. Les brumes et brouillards et nuages bas ont résisté toute la journée malgré les hautes pressions. Quelques bruines sont mêmes tombées par endroits. Le temps s’est avéré beaucoup plus mitigé dans le sud-est, avec cette fameuse goutte froide sur l’Italie. Des orages ont même éclaté essentiellement sur l’est de la Corse.  Le début de cette semaine se déroule de manière identique au week-end avec cependant plus d’éclaircies sur une grande moitié nord-est de la France et au sud-ouest. Ailleurs, toujours cette tartine de grisaille qui ne se dissipe pas. Les températures restent fraîches voire froide sur le nord-est. Les gelées reviennent en force comme prévu comme le montre la carte de demain mardi et jeudi à 6h ci-dessous. Ce temps restera un peu près identique toute la semaine. Ce blocage continental devrait perdurer au moins jusqu’à samedi. Les températures resteront fraîches toute la semaine. Elles devraient remonter dans l’ouest le week-end prochain à l’avant d’un système perturbé sur l’atlantique pris dans un flux de sud.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

Voici le champ de pression prévu par le modèle américain Vendredi prochain à minuit : Le week-end a donc été bien frais et gris sur presque toute la France. Les éclaircies ont été brèves et temporaires. Le temps a été plus mitigé sur l’extrême sud-est. Voici un petit blocage continental en place pour une semaine. Comme les vents seront orientés à l’est, la masse d’air pourrait plus s’assécher et le soleil devrait faire de belles apparitions sur le nord-est surtout. Les nuages bas devraient rester tenaces sur l’ouest. Prudence aux brouillards givrant sur le nord-est avec des températures négatives le matin. (Voire carte des températures au dessus). Les températures de la journée resteront bien fraîches jusqu’à vendredi avant qu’elle ne remonte sur l’ouest pour le week-end prochain à l’avant des dépressions atlantiques.  Sur le modèle américain, c’est bien l’anticyclone qui résistera. Le courant d’ouest est vraiment bloqué mais c’est fort possible que celui-ci débord un peu sur l’ouest de la France avec un peu de pluie mais rien n’est sur.  A suivre…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modèle ECMWF à 144h

 

Le modèle européen voit presque la même chose mais l’anticyclone serait un peu plus au nord et régnerait sur toute la France, avec un temps souvent frais et sec, repoussant et bloquant tout système perturbé. A suivre…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modèle UKMO à 144h

 

 

 Le modèle anglais se rapproche plus du modèle européen, avec même un anticyclone encore plus costaud sur l’Europe centrale. Le flux d’ouest serait toujours totalement bloqué. A suivre…

 

 

 

 

 

Conclusion : Ce premier week-end de ce mois de décembre s’est donc annoncé bien frais et très gris une nouvelle fois. Le soleil a très peu brillé. Les gelées ont été plutôt rares du aux nuages bas de la nuit. C’est un temps de saison tout simplement pour ce début décembre. Le blocage continental s’est bien mis en place. Cette semaine s’annonce beaucoup plus ensoleillé cette fois-ci avec l’orientation du flux à l’est et des gelées très fréquentes, surtout en allant vers l’est. Les brouillards pourraient être givrant la nuit, prudence. Ce type de temps pourrait perduré jusqu’au week-end.

 

 

 

 

 

 

 

 

Information spécial : l’hiver météorologique est en marche.

Le début de ce mois de décembre s’est donc bien déroulé comme prévu avec un temps humide dans l’est et le sud, plus sec dans l’ouest. Le week-end a été bien sec mais très gris, vraiment peu de soleil. Le temps a été beaucoup plus maussade sur l’extrême sud-est. Les températures ont été fraîches surtout en journée. Les gelées ont été tout de même peu fréquentes. Le blocage hivernal s’est mis en place. Le soleil va enfin faire de belles apparitions sur le nord mais surtout sur le nord-est et le sud-ouest. Les nuages bas resteront tenaces sur l’ouest. Les gelées vont être de plus en plus fréquentes le matin. Ce blocage pourrait persister jusqu’au week-end prochain. Le flux d’ouest va être bien bloqué par ces hautes pressions centrées sur l’Europe centrale. Pour la suite des évènements, les hautes pressions pourraient encore résister. Un début de changement est très probable à partir du milieu du mois. A surveiller de près le positionnement de l’anticyclone des acores. Un flux d’ouest temporaire pourrait avoir lieu après le 15 puis l’anticyclone des acores pourrait remonter vers le nord en direction du groenlande et permettre au flux de nord arctique de se rétablir.

 Sur les diagrammes aujourd’hui, la situation est vraiment très stable et c’est bien la première fois. Toutes les lignes du diagramme sont en baisse progresse et chute vertigineusement à partir du 19. Le grand froid n’est plus très loin. Noël approche et il est très probable qu’il soit blanc sur une bonne moitié nord de la France ce qui ne n’est plus vue depuis 1996 voire 1982. Toujours quelques ressemblances en ce moment avec 1962 mais qui vont disparaître peu à peu. La tendance de 2004 se tourne maintenant aux ressemblances de 1984 et 1986 voire 1958. A suivre de près dans les prochaines prévisions. Un hiver 2004-2005 froid et long ?

 

 

 

 

Voici la carte des hauteurs de neige mesurée en centimètre : ( mise à jour à partir du 1er décembre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ressemblances du mois de décembre 1984 à 2004 :

 

Ces deux cartes se ressemblent comme deux gouttes d’eau :

 

Carte du 8 décembre 2004 comparer au 13 décembre 2004 

 

 

 

Divergence totale sur le diagramme de Moscou

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite des évènements en image vue par GFS (pression et masse d’air à 7 jours)

 

 

 

 

 

 

 

 

1.     Bulletin du Mercredi 1er Décembre 2004:

Le week-end reste flou avec un Centre Européen qui réactive la goutte froide Wiebke en Méditerranée occidentale et un modèle américain (GFS) qui la voit quasiment morte. Pire pour le début de la semaine prochaine!

 

 

Avec le ciel couvert d'hier soir, la pluie faible en fin de soirée (limite de la neige faible vers 1000m.), le ciel encore bien nuageux tôt ce matin, on a échappé au verglas. Peut-être pas partout... Maintenant avec Verena qui remonte très vite (voir les animations IR en cours: à 10H, le centre du tourbillon se trouve au dessus de la Bavière!), le ciel est parfaitement bleu et la poudreuse toute neuve du Mercantour resplendit sous le soleil. Il a neigé à Genève ce matin.

Mais le ballet des gouttes froides, avec Wiebke qui doit se diviser en Wiebke I et Wiebke II (carte allemande pour demain 13H):

 

1.     

 

 

ce ballet, donc, va continuer et on ne sait trop comment vont interagir Yannick, Zeus, et trois petites danseuses: il y aura encore de l'imprévu, ce dont témoignent les divergences importantes entre modèles pour le week-end et après, et les hésitations de chaque modèle (le Centre Européen a encore retourné sa veste pour Dimanche en Méditerranée: cas typique de mauvaise prévisibilité en présence de goutte froide...).

Dans les 2-3 jours, les perspectives restent à un retour (possible... la pluie est si difficile à prévoir en cas de dépression ibéro méditerranéenne!) de la pluie demain et/ou Jeudi, avec le risque de Sirocco mou en lieu et place de pluie. Un élément est cependant favorable à la pluie (pour un temps): l'influence de Wiebke s'amorcera alors que nous serons en air antérieur assez froid. Mais la carte du modèle germanique ci-dessus montre bien que les systèmes nuageux prévus dans l'environnement des Wiebke I et II sont de taille assez réduite et de structure complexe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Activité solaire basse ! (Hiver froid ?)

 

 

 

Suivi de l’évolution de l’activité solaire chaque jour…

 

 

Soleil du 6 décembre 2004

 

Aucune de ces petites taches solaires ne constitue une menace pour les éruptions chromosphériques fortes. Crédit d'image: SOHO/mdi

L’activité solaire demeure basse en ce mois de décembre. Ce mois pourrait être plus froid que la normale. Janvier et février devraient suivre le même rythme. Les dépressions atlantiques sont peu virulentes. Le vrai flux d’ouest risque d’être encore exclu au moins jusqu’en mars, avant une petite remontée solaire en avril.

 

 

 

OCCULTATION LUNAIRE: Avant lever de soleil mardi, le 7 déc, la lune en croissant éclipsera Jupiter -- une belle vue. Les astronomes appellent ceci "une occultation lunaire" et vous pouvez la voir si vous vivez dans le deux tiers oriental de l'Amérique du nord [ pleine histoire ] [ carte de ciel ] [ horaire ]

 

 

 

 

ACTIVITÉ SOLAIRE: Le maximum solaire est long allé pourtant en retard "le soleil a été spectaculaire," dit newton de Jack qui a pris cette photo d'une proéminence solaire très haute le 3 déc.:

 

 

Les proéminences sont des rubans du gaz rougeoyant chaud lié par les champs magnétiques solaires. Celui-ci est assez grand pour avaler des douzaines des terres de planète et il est susceptible de persister pendant des jours pour venir.

 

 

 

LA POUSSIÈRE DE DIAMANT: Le 2 déc. Lisa Arrigo a fait un pas sur la plate-forme arrière du son Utah à la maison et a vu un arc-en-ciel de scintillement matérialiser devant elle. Elle a cassé cette image, qui a également capturé un pilier d'étincellement de lumière sous le soleil de matin:

 

 

 

Le système optique atmosphérique Les expert Cowley explique: "quand c'est extérieur vraiment froid, l'air peut être plein des cristaux de glace normalement seulement actuels en hauts nuages de cirrus. Vous êtes entourés par les bijoux de clignotant minuscules -- la poussière de diamant. Ils ont fait ce sundog et pilier inférieur du soleil. Regardez étroitement pour voir leurs différents glints. Le mois dernier quelques halos extrêmement rares ont été vus dans les affichages produits par des cristaux à partir des machines de neige de pente de ski. Si vous êtes près d'un, regardez dehors pour des halos et ayez un appareil photo prêt pour les rarities!"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le coté lointain du soleil (3 décembre 2004)

 

Cette image olographe n'indique aucune grande tache solaire du côté lointain du crédit d'image du soleil: SOHO/mdi

 

 

 

Voici des comparaisons assez impressionnantes de l’activité du soleil de ces 4 dernières années ( Décembre 2001,2002,2003,2004 dans le bon ordre des années)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On remarque que plus les années passent, plus l’activité du soleil diminue de son intensité : Quelque chose de étrange produit sur le soleil la semaine dernière: toutes les taches solaires ont disparu. C'est un signe, prévisionnistes de parole, que le minimum solaire venant plus tôt qu'est prévu -- probablement en 2006, suivi d'un nouveau maximum solaire en 2010.