Tout sur l'hiver 2006-2007 en France - Previsions de l'hiver et des vagues de Froid en France - www.alertes-meteo.com
Tout sur l'hiver 2008-2009 en France - Previsions de l'hiver et des vagues de Froid en France - www.alertes-meteo.com

Accueil du site

Contact

 

Novembre 2008

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

 

Décembre 2008

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31          

 

Janvier 2009

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

 

Février 2009

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

 

 

 

Accueil du site HIVER 2009

-- Bulletin du Vendredi 14 decembre 2008 --

 

Prévisions détaillées jusqu'à moyen terme et long terme par les modèles américain et européen sur la période hivernale allant du 1er decembre 2008 jusqu'au 28 fevrier 2009.

Ces prévisions auront donc pour but de prévenir à l'avance les vagues de froid, qui sont un danger ( tout comme les vagues de chaleur en été) pour la population ( notamment pour les personnes les plus fragiles).

En ce qui concerne le mois de novembre, je ferais seulement des mises à jour si nécéssaire.
Le mois de novembre ne comptant pas comme pour l'hiver mais encore de l'automne. Mais le froid et la neige ( d'origine polaire ou siberien) peuvent déjà faire des incursions dans ce mois.
Il y aura également d'autres prévisions qui seront détaillées par notre Ami Alain ( alias Kéké) et Franck.

 

La question qu'on peut dès à présent se poser, comment se comportera t-il l'hiver 2008/2009 sur l'europe occidental et dont la France?
Il est pour le moment difficile à dire comment sera l'hiver car le climat dans les zones tempérées ( donc surtout sur l'europe occidental) est trop difficile à prévoir à des échéances à plus de 2 mois.
Il est cependant plus facile de prévoir la circulation atmosphérique de l'europe du nord et du nord-est d'après certains paramètres qui sont:
- L'ENSO dans le pacifique ( El nino, la NINA ou le neutre)
- les anomalies STT sur l'atlantique
- les températures stratosphériques sur l'arctique ( publiées à partir du mois de novembre jusqu'au mois d'avril).
- la couverture de neige et d'englacement sur le pôle nord et l'europe ( carte qui sera d'ailleurs publiée chaque jour), élément qui sera déterminant pour les réserves d'air froid au fur et à mesure qu'on avance dans l'hiver.
- L'activité cyclonique dans l'atlantique

Les anomalies STT ont pas mal évolué en cette année 2008. L'océan atlantique a tendance à devenir beaucoup plus froid que les années précédentes. L'englacement de l'arctique a été très rapide au mois d'octobre, dépassant à présent les 3 années passées.
L'activité cyclonique a été plus forte que la normale dans l'atlantique. Qui dit activité cyclonique plus forte dit moins d'énergie et de chaleur sur l'océan dit jet stream moins fort. ( tout dépendra également l'évolution des températures dans la stratosphère).

  

Ces tendances seront détaillées par le modèle européen ( GFS), le modèle européen ( ECMWF) et le modèle UKMO ( anglais)

 

Avant de reparler de la tendance du temps du mois de novembre, revenons un peu en arrière et en particulier ce mois d'octobre 2008. Dans l'ensemble, ce milieu d'automne a été très contrasté.  Le début du mois commence sous un temps bien froid pour la saison, avec une première descente froide. Cette première offensive du froid a provoqué les premières chutes de neige sur les massifs à une altitude entre 900 et 1500m ce qui est bas pour cette époque. Ensuite, la fin de la première décade a été dominée par le retour de l'anticyclone des açores, qui a rapporté un temps souvent ensoleillé et très doux. Pendant cette période, des gelées  furent observées dans l'est et le nord-est. Un nouveau changement s'est opéré au milieu du mois, avec des flux orientés ouest nord ouest, faisant baisser très nettement les températures et un temps plus humide. Puis à nouveau le retour de l'anticyclone des açores ,vers le 22, qui s'est propagé jusqu'au sud de la russie protégeant toute perturbation de rentrer sur la France. Les températures ont donc pu grimper et redevenir supéieures au normal de saison. Mais pas pour longtemps puisque les dépressions très creuses qui circulaient à ce moment la sur le nord-ouest de l'europe ont pu couper l'anticyclone en deux parties. La voie étant libre, la première descente polaire était donc inévitable pour cette toute fin octobre. Les températures ont dégringolé, l'hiver a fait son entrée en force sur la France et il a provoqué les premiers flocons jusqu'en plaine par endroits notamment sur le centre ouest et parfois dans le nord-est. La neige est tombée en abondance sur tous les massifs. Cette situation hivernale a été très remarquable pour la saison mais non exceptionnnelle puisque dans le 20ème siècle, plusieurs mois d'octobre ont vu l'hiver arrivé en fin de mois où la neige fut souvent observée comme à la fin octobre 1926, 1933, 1939, 1940, 1941 et même 2003.

 

VAGUE DE FROID SIBERIENNE EN VUE SUR L'EUROPE

 

Tous le monde doit se demander si le Noël 2008 sera au tisons ou au balcon! La réponse sera un Noël au tison par une fiabilité de 80% aujourd'hui

Cette deuxième semaine du mois de décembre a été très hivernale et neigeuse sur la France et les pays limitrophes. Comme prévu, il y a bien eu une nouvelle descente froide qui est intervenue mardi:

Observation du mercredi 10 décembre 2008:


L'anticyclone qui était sans cesse centré sur l'atlantique est remonté temporairement vers le nord, et a fait pulvérisé un flux de nord bien froid et humide en direction de la France. Cette invasion froide a provoqué de l'instabilité et donnant naissance à un front qui est à la fois venu par l'ouest et par le sud. Ce front a provoqué des chutes de neige mardi en fin de matinée sur la Normandie et l'ile de France. Localement, une couche de 1 à 3cm s'était formée par exemple autour de Paris. Puis, au contact des deux masses d'air, une 2eme perturbation est arrivée par le sud. Celle-ci a d'abord donné de la pluie mardi après midi du Massif central au nord-est du pays. Puis au fil des heures, la neige remplacait la pluie et c'est un gros épisode neigeux qui s'est emparé du centre-est de la France pendant deux jours d'affiler:

Observation des pressions à 500hpa du jeudi 11 décembre:



C'est cette dépression centrée autour de la Corse qui a provoqué ces retours d'est sur le centre-est. Avec l'air froid qui s'était bien engouffré dans toute els couches de l'atmosphère, la neige est parfois tombée en abondance sur ces régions provoquant pas mal de perturbations et des coupures d'électricité notamment dans l'isère:

Voici un petit apercu par quelques photos prises dans la région Stephanoise dans la journée de jeudi: ( source Infoclimat)




 


L'accalmie est revenue en cette journée de vendredi mais le ciel reste souvent couvert avec l'apparition du brouillard. Les températures sont froides et par endroits, il ne dégelera pas cette après midi dans l'est et le nord de la France. Mais ce temps calme ne va pas durer. Une nouvelle dégradation du temps est attendue samedi matin par l'ouest et c'est un weekend  à nouveau perturbé et froid qui va régner sur la france:

Situation prévue lesamdi 13 décembre 2008:


 

En début de semaine, les modèles prévoyaient le retour du flux d'ouest océanique pour ce weekend. Eh ben non!
L'anticyclone centré sur la Russie s'est renforcé rapidement et a perturbé les modèles pendant plusieurs jours. Le flux zonal, au lieu d'aller d'ouest en est, va en faite passer sur la france dans un flux rectiligne de nord-ouest sur l'atlantique, bloqué par les hautes pressions au nord-est.
L'hiver va donc continuer à sévir et de nouvelles chutes de neige sont attendue ce weekend ou plutôt en début de semaine suivante.
Une nouvelle perturbation va aborder l'ouest la nuit prochaine:


Sur cette carte, on apercois le pseudo front chaud/front froid traverser la France d'ouest en est samedi à 12h UTC.
Cette perturbation au contact de l'air froid à l'avant pourrait provoquer quelques phénomènes glissants dans la matinée dans l'ouest . Donc méfiance sur les routes. La neige n'est pas à exclure mais l'arrivée d'un air plus doux en altitude à l'avant devrait contrarier la chose comme on va le voir sur la carte des masses d'air à 1400m d'altitude:

Température à 850hpa prévue demain matin à 10h:


Dans un flux temporaire de sud-ouest, une langue plus douce abordera la France par le sud-ouest. Ce qui fait que la neige n'aurait pas le temps de tomber ou alors temporairement au moment de la perturbation dans la matinée.
Cette perturbation va ensuite avancer dans la journée vers l'est mais comme le flux d'altitude va passer au secteur sud-est, elle va se désagréger dans la partie nord-est et se dirigeant vers le sud-est ensuite. Les températures resteront très froides voire glaciales et de fortes gelées sont attendues samedi matin sur de nombreuses régions. Localement, les -15° pourraient être atteint la où les sols sont enneigés:

Températures prévues près du sol samedi matin à 7h locale:


Va falloir se couvrir!

La journée de dimanche s'annonce perturbée. La perturbation venue de l'ouest samedi, se concentrera sur le centre-est dimanche matin. Le nord-est restera à l'écart et le temps y restera sec tous le weekend. Cette dépression d'origine polaire va à nouveau se heurter en méditérannée, renvoyant à nouveau des retours d'est sur la France:

Situation prévue pour le dimanche 14 décembre:


 

On voit donc cette belle dépression bien creuse à 990 hpa centrée sur le sud du Massif central. C'est elle qui va renvoyer les retours d'est mais aussi une masse d'air plus douce en altitude:

Température à 850hpa prévue dimanche après midi:


Ce flux de sud-est en altitude va provoquer une remontée d'une langue douce par le sud sur l'est de la France tandis que l'air froid se glissera sur le flanc Ouest de la dépression, en descendant sur l'Espagne. C'est donc un épisode pluvieux qui est attendue sur le centre-est pendant la journée de dimanche. Néanmoins, le froid continuera à sévir dans les basses couche de l'atmosphère. Les températures resteront donc froides tous le weekend dans les plaines de France. Il est d'ailleurs pas attendu de dégel dans l'est samedi après midi. La masse d'air se refroidira dans la nuit de dimanche à lundi et il faut s'attendre à de nouvelles chutes de neige sur le sud de la région Rhones-alpes à très basse altitude.
Cette fameuse dépression va continuer à tournicoter sur la France en début de semaine prochaine:

Situation prévue pour le lundi 15 et mardi 16 décembre:





Les retours d'est continueront donc à sévir sur un grand quart sud-est de la France. De fortes pluies ou neige balayeront d'ailleurs le pays Italien. Décidément, la situation devient récurrente ces dernières semaines. Après une masse d'air radoucie ce weekend en altitude, celle-ci devrait se refroidir par l'est lundi et mardi et de nouvelles chutes de neige sont à prévoir sur un bon tiers-Est de la france en milieu de semaine prochaine. A confirmer néanmoins.
Pendant ce temps la sur l'Europe, le blocage anticyclonique Russe aura augmenté en puissance, en recouvrant tous l'europe du nord-est, faisant baisser de plus en plus les températures. Tandis que le flux d'ouest, lui aussi, aura augmenté en puissance, en butant contre celui-ci. Ces derniers jours, ni l'un ni l'autre n'avaient envie de gagner. Mais aujourd'hui, la tendance montre le gagnant à l'anticyclone Russe, qu'on verra de plus près dans le prochain bulletin.

En milieu de semaine prochaine, le flux d'ouest sera confronté justement à cet anticyclone russe. La journée du mercredu 17 décembre marquera cette transition:

 

Situation prévue à 500hpa par GFS le lundi 8 décembre:

 


 

Situation vue par le modèle ECMWF à la même échéance


 

Modèle UKMO:



Les modèles sont en accord excepté le modèle Européen où le blocage Russe aurait déjà pris l'avantage dans cette échéance. Wait and See!
UKMO et GFS sont en accord. La zone centre serait confrontée à ces deux blocages ( flux zonal océanique/blocage hivernal Russe).
Qui aura l'avantage? ( restez à l'écoute )

 

 

Que nous réserve la suite?

Deux tendances sont dégagées. Soit l'anticyclone Scandinave-Russie deviendrait de plus en plus puissant, augurant une vague de froid européenne à partir de la fin de la 2eme décade de décembre. Soit, le flux zonal reprendrait le chemin de l'europe.
La première tendance était à un blocage Scandinave. Cette situation pourrait se réalisait si l'anticyclone Russe pousserait davantage vers l'ouest. Est ce toujours d'actualité aujourd'hui? Reponse: oui
Il est maintenant presque certains que le blocage antiyclonique Russe gagnera l'avantage. D'après les dernières tendances, celui-ci pourrait fusionner avec l'anticyclone des acores et ainsi créer le blocage. C'est un donc un puissant flux d'est de plus en plus froid qui s'installerait sur la France à partir du 19/20 décembre et sur tous l'Europe. Ce blocage pourrait ensuite se transformer en vague de froid où les températures ne pourraient plus remonter au dessus de 0° la journée augurant un Noël très froid. Ce froid piquant serait dans un premier plutôt sec mais il n'est pas à exclure que la neige tomberait par retours d'est avec de l'humidité qui arriverait par l'Europe central.
Situation à suivre de très près...

 

Voici en nouveauté, les diagrammes des températures à 850hpa et des géopentiels à 500hpa prévus pour les 15 prochains jours pour les villes de Brest, Strasbourg et Berlin:( à prendre bien sur avec du recul car pris en compte essentiellement par le modèle amricain):

  



 


Le froid se poursuit! 

Prévision de l'oxcillation arctique:


L'AO va donc quitter sa phase positive du mois d'octobre et debut novembre, pour passer dans un mode completement négatif.
La tendance est maintenant à une forte dégringolade de celle-ci à la toute fin novembre/début decembre avec une moyenne de -2. Plusieurs scénarios la voient maintenant descendre en dessous de -2 début decembre. L'AO est repassé dans un mode positif en cette fin de première décade mais celle-ci est prévue de repasser dans le négatif en fin de deuxième de décade ce qui correspondrait à un déconcentrage du vortex polaire sur le groenlande, amplifiant le blocage hivernal à potentiel vague de froid sur l'Europe.

 

Le graphique des températures stratosphériques sont maintenant disponibles.
Explication: Les températures stratosphériques jouent un grand rôle sur le climat de l'Hémisphère nord.
En hiver, les températures stratosphériques peuvent chuter jusqu'à -80° mais parfois, des soudains réchauffement de ces températures provoquent des changements brutes sur la circulation atmospérique de l'arctique et du nord de l'europe. Ce sont ces températures qui déterminent ensuite si l'AO sera négative ou positive.

  • Lors que les temperatures se refroidissement plus que la normale, le vortex polaire se concente sur l'arctique. Ainsi, le jet stream sur l'atlantique se renforce et ramène la douceur ( le fameux Gulf Stream) de l'océan vers l'europe. Les tempérautes sont alors souvent supérieures à la normale sur l'europe et les tempêtes sont plus fréquentes, conséquence des hivers doux européen.
  • Lorsque les températures stratosphériques se réchauffent plus que la normale, le vortex polaire se déconcentre et se propage sur l'europe. Le jet stream est alors affaiblit sur l'atlantique et la douceur de l'océan est à ce moment la freinée. Les températures sont alors souvent inférieures à la normale sur l'europe ce qui provoque des hivers froid. 


La courbe noire ,représentée sur les deux premières cartes, est la moyenne des températures par rapport à la normale. A noter que la circulation atmosphérique et du vortex polaire sont influencés une semaine après par rapport aux températures prévues donc une semaine avant.

Les températures au début du mois de novembre était de l'ordre de -73°, ce qui est bas et légèrement en dessous de la normale.
A partir du 5 novembre, les températures montent et passent légèrement au dessus de la moyenne, de l'ordre de -67°. Mais actuellement, elles rebaissent et repassent en dessous de -70°. Cependant et dans le même moment,  les vents zonals sont prévus s'affaiblir sur le pôle nord, ce qui fait donc que l'AO peut baisser malgré les températures très froides dans la haute Stratosphère, augurant par la suite des anticyclones de plus en plus envahissant sur l'arctique, pouvant ramener des blocages anticycloniques sur le Groenlande par la suite au mois de décembre. Depuis le début du mois de décembre, les températures stratosphériques jouent au yoyo. Aucune stabilité. Les pics de cette première quinzaine provoqueront des décrochages arctiques vers les USA et l'Europe en dernière décade du mois de décembre...

  

Froid humide accenutée en début de 2eme décade, fin de 2eme décade moins froide et plus sèche. Dernière décade glaciale?

Tendance des pressions et des masses d'air prévues pour les 15 prochains jours:

 


 

Carte des hauteurs de neige sur l'europe et l'englacement de la banquise du sud de l'arctique ( en rouge):


 
La banquise de cet automne 2008 a une progession remarquable. L'extension dépasse à présent les années 2002,2003,2004,2005,2006 et 2007.  Tout ceci est bien dû à l'AO très positive qu'il y a eu en octobre. L'air polaire cet automne sur le pôle nord est assez impressionnant. L'extension rejoind peu à peu les normales de la période 1971/2000. ( qui aurait pu le croire?)
Un pont de glace a été repéré entre l'Islande et le Groenlande ce qui est exceptionnelle pour la saison. La neige recouvre maintenant une bonne partie de l'Europe.

 Température de la surface de la Mer ( en STT):

 


Les températures actuelles sur la mer du nord sont de l'ordre de 3 à 4° plus froides que ces 7 dernières années! Elles ne cessent de baisser depuis le 13 novembre. La mer du nord est entrain de se refroidir extremement vite et les températures sont très basses et inféieures à la normale. Il commence à faire vraiment froid sur la Mer du nord, bien plus que d'habitude à cette époque de l'année.
Est-ce le prémice de quelque chose?

  

Prochaine mise à jour dimanche 14 décembre